tom's blog

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Mot-clé - basse

Fil des billets

lundi, juin 14 2010

pat methney et gary willis, morceau assez free…

c'est pas forcément facile à écouter, mais c'est bon !

samedi, septembre 12 2009

sixun à marciac

un des meilleurs concerts de marciac 2009. A consommer sans modération.

mardi, décembre 9 2008

des trucs

moi en concert Je suis tom, 18 ans, Je vis en ce moment dans un coin paumé comme ça ne devrait plus exister et vu que je me fais chier, je vais tenter l'aventure de raconter ma petite vie pas trop agitée à mon gout d'étudiant obligé d'aller se faire chier dans un endroit ou ya rien à faire.

voila pour le condensé du fond de ma pensée actuelle…

sinon je joue de la musique, de la basse, dans 2 groupes assez éloignés sur touts les plans bien que toujours plus ou moins jazzy.

- le visa club, est un groupe assez avancé dans sa démarche qui propose une sorte de jazz+chanson francaise+manouche d'inspirations assez diverses dont une grande partie des titres sont des compositions. Une maquette assez léchée devrait apparaître d'ici peu. j'y joue de la basse électrique depuis le début et j'espère pouvoir y intégrer le plus possible la contrebasse que j'ai acheté récemment. myspace du visac

- le second est un groupe que j'ai monté ici avec les gens motivés. D'inspiration funk-jazz-rock, il tourne actuellement principalement à base de mes (premières) compos, dont je suis pas peu fier en passant. A l'état actuel, la formation se compose de : 

  • jeremy, un guitariste plutôt metaleux à la base mais totalement reconverti dans le jazz depuis qu'on joue ensemble. Malgré tout ses a priori, c'est un excellent technicien et un improvisateur en constante progression.
  • jason, un guitariste de première qualité affecté a la batterie ici.
  • yves, notre prof de physique (de moi et jeremy), un saxophoniste rare et un prof/pote comme on aime
  • thibault, notre punk bluesman, capable de toutes les adaptations, même les plus improbables…
  • et moi… à la basse électrique, qui tente de catalyser toute cette énergie brute capable de s'égarer dans un beuf interminable sans crier gare.